Comment les grandes villes luttent-elles contre le phénomène Airbnb ?

Le plateforme Airbnb est accusé de vider les grandes villes françaises de leur population. Jean-Paul Chapel fait le point sur la situation dans les autres capitales européennes ou mondiales.

Voir la vidéo
France 2

Selon une étude de l'Insee, le poids démographique des grandes villes françaises pèse de moins en moins lourd. Certaines, comme Paris, voient même leur population diminuer. Beaucoup y voient la conséquence de phénomène de location entre particuliers. Dans les autres capitales, européennes ou mondiales, la lutte est-elle plus drastique contre ce phénomène Airbnb ? "Oui, à Berlin (Allemagne), par exemple, il est désormais interdit de louer une habitation entière, seulement des chambres. Le propriétaire doit occuper la moitié de son logement sinon il risque une amende de 100 000 euros", explique Jean-Paul Chapel.

Quel est le poids d'Airbnb ?

Le journaliste poursuit en expliquant qu'à Londres (Angleterre), à partir de cette année, "il est interdit de louer plus de 90 jours par an. À Amsterdam (Pays-Bas), c'est 60 jours maximum". Quel est le poids d'Airbnb aujourd'hui ? "L'entreprise ne communique pas sur ces résultats, mais elle fait des bénéfices : sa valeur est estimée à 24 milliards d'euros, c'est deux fois ce que vaut en bourse le leader français de l'hôtellerie, le groupe Accor", conclut Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JENS KALAENE / ZB)