Canicule : la Grande-Bretagne se met en alerte rouge pour "chaleur extrême"

Publié Mis à jour
Canicule : la Grande-Bretagne se met en alerte rouge pour "chaleur extrême"
franceinfo
Article rédigé par
M. Septembre, L. Soudre, C. Madini, M. Bradshaw, C. Dubrul - franceinfo
France Télévisions

En Grande-Bretagne, l’alerte rouge pour "chaleur extrême" vient d’être déclenchée. Une première. Les Britanniques qui le pouvaient se sont tournés vers le sud, à Bournemouth, direction la plage.

Lundi 18 juillet, Londres (Royaume-Uni) est écrasé par des températures extrêmes. Il fait plus de 40 °C. Le pays suffoque face à la vague de chaleur la plus forte jamais enregistrée. La chaleur est extrême à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur, et même sous terre, dans le métro londonien, c’est difficile : il y fait plus de 30 °C. Alors, les infrastructures britanniques ne sont pas forcément adaptées à ces températures exceptionnelles. Tous les vols ont été annulés à l’aéroport de Luton, au nord de Londres. La piste a fondu sous l’effet de la chaleur. Dans les gares, il y aussi beaucoup d’annulations de trains, car les rails ont dû mal résister.

Des températures encore plus élevées attendues

Certains ponts anciens ont même dû être recouverts par un tissu anti-chaleur pour éviter qu’ils ne se fissurent. Alors les Britanniques s’adaptent, en faisant du télétravail par exemple. Certains ont préféré fuir les grandes zones urbaines pour se rendre à Bournemouth, sur la côte. L’air frais de la mer est quand même à plus de 30 °C. La situation pourrait être encore plus compliquée mardi 19 juillet, alors que les températures devraient être encore plus élevées.

 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.