Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Royaume-Uni : en pleine Coupe du monde, une pénurie de gaz carbonique inquiète les brasseurs de bières britanniques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bières : une pénurie de gaz carbonique inquiète les brasseurs britanniques
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les pubs anglais vont-ils être privés de bière en pleine Coupe du monde de football ? C'est ce que redoutent les brasseurs britanniques, qui pointent le risque de pénurie de CO2, le gaz que l'on met dans la bière.

La bière est l'amie fidèle du supporter de football, celle qui permet aux Russes d'oublier avec dignité leur défaite contre l'Uruguay et aux Anglais de célébrer avec élégance la victoire contre Panama. La bière pourrait-elle venir à manquer d'ici la finale de la Coupe du monde ? C'est une hypothèse sérieuse. À la forte consommation actuelle s'ajoute une pénurie de gaz carbonique introduit lors de la mise en bouteille.

De 6 à 10 grammes de gaz carbonique pour un litre de bière

Il faut entre 6 et 10 grammes de gaz carbonique pour faire pétiller un litre de bière. Les industriels sont inquiets : deux des trois usines de gaz carbonique alimentaire à base d'ammoniaque sont en panne en même temps au Royaume-Uni. Ne pensez pas vous rattraper sur les limonades ou autres sodas : là aussi, il faut du gaz carbonique. Le Royaume-Uni vit sur ses réserves de boissons rafraîchissantes. L'une des solutions, pour faire baisser la consommation, serait que l'équipe anglaise soit rapidement éliminée ; bref, qu'elle ne se fasse pas trop mousser...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.