Bataille navale grandeur nature entre pêcheurs normands et britanniques

Le ton est encore monté d'un cran dans la Manche, au large des côtes normandes. 35 bateaux de pêche français se sont opposés à des chalutiers britanniques qui pillaient un gisement de coquilles Saint-Jacques dans les eaux françaises.

C'est du jamais-vu. Un bateau anglais fonce sur un bateau de pêche normand. Une véritable bataille navale dans les eaux de la Manche. Dans la nuit de lundi à mardi 28 août, une trentaine de bateaux est partie de Normandie avait pour seul objectif : bouter les Anglais hors d'une zone de pêche riche en coquilles Saint-Jacques. "Faut essayer de virer les Anglais, parce que si on les laisse faire, ils vont ravager le secteur", explique à France 2, Anthony Quesnel, patron du bateau "La rose des vents".

Concurrence déloyale

Pour eux, la concurrence est déloyale. Les Français ne peuvent pas pêcher la coquille avant le 1er octobre, les Britanniques n'ont aucune restriction. Au bout de trois heures et après l'intervention des gendarmes, les Anglais se replient. "On a gagné une bataille, mais on n'a pas gagné la guerre", souligne Anthony Quesnel. La détermination des pêcheurs normands n'a jamais été aussi forte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chalutiers dans le nord de l\'Allemagne en octobre 2017.
Des chalutiers dans le nord de l'Allemagne en octobre 2017. (PATRIK STOLLARZ / AFP)