Attaque de Londres : polémique autour de la libération de l'assaillant incarcéré pour terrorisme

L'attaque terroriste de Londres (Royaume-Uni) vendredi 29 novembre intervient en pleine campagne électorale et la polémique grandit sur le passé judiciaire de l'assaillant.

FRANCE 3

La polémique grandit au Royaume-Uni. Vendredi 29 novembre, une attaque au couteau a été perpétrée aux abords du London Bridge de Londres. L'assaillant, un homme de 28 ans, était déjà connu des autorités. "Il avait déjà été condamné pour terrorisme, notamment pour avoir essayé de fomenter un projet d'attentat contre la bourse de Londres, mais aussi pour avoir tenté d'établir un camp d'entraînement jihadiste au Pakistan", rapporte le journaliste Arnaud Comte depuis la capitale britannique.

Condamné à seize ans de prison

Usman Khan avait été condamné une première fois en 2012, sa peine avait été fixée à seize ans de prison. Mais l'assaillant avait été libéré en décembre 2018 contre l'engagement de porter un bracelet électronique. "Boris Johnson a aussi estimé qu'il s'agissait d'une erreur d'avoir libéré un individu aussi dangereux", conclut le correspondant Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers londoniens sur les lieux de l\'attaque, le 29 novembre 2019 à Londres (Royaume-Uni).
Des policiers londoniens sur les lieux de l'attaque, le 29 novembre 2019 à Londres (Royaume-Uni). (DANIEL SORABJI / AFP)