Attaque à Londres : les lycéens français rapatriés

Les lycéens français de Concarneau qui se trouvaient sur le pont de Westminster vont être rapatriés ce jeudi 23 mars dans la soirée.

FRANCE 3

Ils sont venus au lycée le cœur serré. Leurs camarades ont survécu à un attentat meurtrier. Trois d'entre eux ont été blessés et pour ces élèves restés à Concarneau, le traumatisme est réel. Au lycée Saint-Joseph, une cellule psychologique a été mise en place dès ce jeudi matin, mais elle doit également épauler les professeurs dans cette épreuve.

Une cellule psychologique

Cette cellule psychologique permet "d'évacuer les traumatismes et l'émotion", a expliqué ce professeur du lycée Saint-Thomas. Thomas, Victor et Anne, les élèves fauchés par la voiture à Londres, mercredi 22 mars, sont toujours hospitalisés. Deux d'entre eux souffrent de fracture grave mais leurs jours ne sont pas en danger. Les autres lycéens du groupe ont rencontré Jean-Marc Ayrault ce jeudi. Ce soir, leurs parents rassemblés près de Concarneau attendent le retour de leurs enfants avec impatience.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne du pont de Westminster à Londres où interviennent des ambulances, le 22 mars 2017.
Vue aérienne du pont de Westminster à Londres où interviennent des ambulances, le 22 mars 2017. (AP /SIPA)