Vladimir Poutine s'impose comme un acteur incontournable de la crise syrienne

Le président russe s'est entretenu en tête à tête avec le président américain. Malgré de lourdes divergences sur une alliance ou non avec Bachar Al-Assad, Barack Obama s'est dit prêt à retravailler avec la Russie.

FRANCE 2

Le président russe effectue un retour fracassant sur le devant de la scène internationale. Après un discours prononcé devant l'assemblée générale de l'ONU, lundi 28 septembre, Vladimir Poutine a rencontré Barack Obama. L'échange est loin d'être chaleureux. Le président russe s'est même permis même de faire la leçon à ses homologues. "J'ai le plus grand respect pour les présidents américain et français, mais ils ne sont pas des ressortissants syriens et ne doivent donc pas être impliqués dans le choix des dirigeants d'un autre pays", a-t-il témoigné.

Une passe d'armes

L'assembée générale de l'ONU a tourné cette année à la passe d'armes entre Vladimir Poutine, partisan d'une vaste coalition contre le groupe État islamique qui incluerait Bachar Al-Assad, et de l'autre, la France et les États-Unis qui refusent une telle hypothèse. "Assad est à l'origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution", a déclaré François Hollande. Malgré cela, Barack Obama a reconnu qu'il était prêt à retravailler avec la Russie pour résoudre le conflit syrien. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe, Vladimir Poutine, s\'exprime face à l\'assemblée générale des Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 28 septembre 2015.
Le président russe, Vladimir Poutine, s'exprime face à l'assemblée générale des Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 28 septembre 2015. (TIMOTHY A. CLARY / AFP)