VIDEO. Syrie : Cameron lâché par le Parlement britannique

Par 285 voix contre 272, le Parlement a rejeté une intervention militaire contre le régime de Damas. Le Premier ministre a "reçu le message".

France 2 - Simon Ricottier

C'est non. Le Parlement britannique a rejeté, jeudi 29 août, l'idée d'une intervention militaire contre la Syrie

La motion gouvernementale proposée condamnait "l'usage d'armes chimiques en Syrie le 21 août 2013 par le régime d'Assad". Elle convenait "qu'une réponse humanitaire forte est requise de la part de la communauté internationale, impliquant si nécessaire une action militaire qui soit légale, proportionnée et destinée à sauver des vies en empêchant tout usage futur d'armes chimiques en Syrie". Mais elle a été rejetée par 285 députés contre 272.

Le Premier ministre britannique a dû se résoudre à admettre "que le Parlement britannique ne veut pas d'intervention militaire britannique. Je prends note et le gouvernement agira en conséquence", a-t-il réagi. Les Etats-Unis perdent un allié précieux et l'hypothèse d'une éventuelle action unilatérale de Washington se renforce.

Le Premier ministre britannique David Cameron s\'adresse à la chambre des communes, à Londres, jeudi 29 août.
Le Premier ministre britannique David Cameron s'adresse à la chambre des communes, à Londres, jeudi 29 août. ( REUTERS)