Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Quand Hollande demandait le vote du Parlement avant l'intervention en Irak

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
INA
Article rédigé par
France Télévisions

Le 26 février 2003, celui qui était alors le patron du PS appelait, dans le cadre d'un débat sur l'intervention contre le régime de Saddam Hussein, à ce que le Parlement soit consulté avant une éventuelle entrée en guerre.

Sénateurs et députés doivent débattre, mercredi 4 septembre, de la crise syrienne, sans voter. Le 26 février 2003, celui qui était alors le patron du PS appelait, dans le cadre d'un débat sur la guerre en Irak, à ce que le Parlement soit associé, par un vote, à la position du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, défendait "la primauté du droit" et le "rôle des Nations unies" face à la volonté américaine de recourir à la force. Le député demandait un débat parlementaire avec vote.

"Une résolution au Conseil de sécurité se précise, c'est pourquoi je demande, au nom des socialistes, qu'un autre débat, cette fois-ci avec vote, puisse être prévu au Parlement avant que la France n'ait à faire connaître sa décision", disait alors François Hollande à la tribune de l'Assemblée nationale. L'opposition et une partie de la majorité réclament aujourd'hui, sans succès, un vote au Parlement sur une éventuelle action militaire en Syrie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.