VIDEO. Obama repousse les frappes contre la Syrie

Le président américain a affirmé depuis la Maison Blanche qu'il souhaitait donner une chance à la diplomatie, au moment où Damas assure être prêt à renoncer à son arsenal chimique.

SIMON RICOTTIER - FRANCE 2

La perspective d'une intervention militaire contre le régime de Bachar Al-Assad s'éloigne. Barack Obama a affirmé, mardi 10 septembre, depuis la Maison Blanche, qu'il souhaitait donner une chance à la diplomatie en Syrie. Quelques heures plus tôt, le régime syrien avait affirmé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem, être prêt à renoncer à son arsenal chimique.

S'il a demandé au Congrès de ne pas voter immédiatement sur un éventuel recours à la force, le président américain a toutefois rappelé que l'option militaire restait sur la table. Barack Obama a convenu avec son homologue français, François Hollande, et le Premier ministre britannique, David Cameron, d'examiner la proposition russe de mise sous contrôle international de l'arsenal chimique syrien.

Mais les négociations, qui ont débuté mardi, s'annoncent d'ores et déjà extrêmement difficiles. Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, initialement prévue mardi, a été reportée sine die, à la demande de la Russie. Le président russe, Vladimir Poutine, a appelé les Etats-Unis à renoncer au recours à la force en Syrie.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, le 10 septembre 2013, lors d\'une allocution depuis la Maison Blanche.
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, le 10 septembre 2013, lors d'une allocution depuis la Maison Blanche. (EVAN VUCCI / AFP)