VIDEO. Un père raconte comment son fils est parti faire le jihad en Syrie

Un Belge, rencontré par les journalistes de France 2, décrit les circonstances dans lesquelles son fils de 20 ans, Belge d'origine marocaine, est allé combattre en Syrie.

Voir la vidéo
FRANCOIS BEAUDONNET et BERTRAND CATRICE - FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les cas de jeunes Belges rejoignant les rebelles syriens se multiplient et inquiètent les autorités. La Belgique est passée à l'offensive contre les filières de recrutement de combattants pour la Syrie en procédant à plusieurs dizaines d'interpellations dans les milieux islamistes. Un Belge, rencontré par les journalistes de France 2, décrit les circonstances dans lesquelles son fils de 20 ans, Belge d'origine marocaine, est allé combattre en Syrie.

"Il a commencé à prier, à aller à la mosquée et d'un coup je le vois avec une barbe", témoigne-t-il anonymement. Le père a découvert au mois d'août que son fils était parti en Syrie sans prévenir. Il y voit de la manipulation : "Je pense qu'il y a quelqu'un derrière tout ça, parce que ces enfants, ils ont grandi ici, ils sont nés ici, ils ne connaissent rien de l'islam en fait", ajoute-t-il.

Le jeune jihadiste fréquentait une mosquée de Vilvorde, dans la banlieue de Bruxelles. La police belge y soupçonne un groupuscule salafiste baptisé Shariah for Belgium d'endoctriner de jeunes recrues. Entre 100 et 300 jeunes Belges seraient partis combattre en Syrie aux côtés des rebelles.

La police belge fouille la mosquée de Rida à Anderlecht cà l\'ouest de Bruxelles el 13 mars 2012.
La police belge fouille la mosquée de Rida à Anderlecht cà l'ouest de Bruxelles el 13 mars 2012. (© YVES HERMAN / REUTERS / X00380)