Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La France était prête à frapper la Syrie le week-end dernier, d'après Bartolone

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
BFMTV / Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de l'Assemblée a concédé que Paris s'apprêtait à suivre les Etats-Unis dans une action armée, avant que Barack Obama ne change d'avis.

On a bien la confirmation que les autorités françaises avaient programmé une frappe contre la Syrie, le week-end du 1er septembre. Invité jeudi 5 septembre sur BFMTV, Claude Bartolone était interrogé sur la décision de Barack Obama de demander son feu vert au Congrès américain. Lorsqu'il est demandé au président de l'Assemblée si la France était prête à frapper la Syrie, il a répondu d'un "oui" franc. "S'il y a avait eu une décision comme celle que l'on attendait de Barack Obama, les frappes auraient déjà eu lieu" a détaillé Claude Bartolone.

Mais le patron de l'Assemblée refuse de parler d'"improvisation" lorsqu'il évoque la réaction de François Hollande après la temporisation américaine. "Ce n'est pas de l'improvisation, François Hollande a affirmé très vite la détermination de la France à ne pas accepter l'utilisation des armes chimiques."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.