VIDEO. L'ambassadrice américaine à l'ONU au régime de Bachar Al-Assad : "N'y a-t-il rien qui puisse vous faire honte ?"

Samantha Power a reproché à la Russie et à la Syrie de "mettre la corde au cou des civils" en poursuivant leur offensive à Alep.

MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCEINFO

Les combats entre l'armée du régime de Bachar Al-Assad et les rebelles ont repris à Alep (Syrie), mercredi 14 décembre, alors que les civils attendent toujours d'être évacués. La situation humanitaire dramatique a provoqué la colère de l'ambassadrice américaine à l'ONU, qui participait au Conseil de sécurité mardi soir.

"La Syrie, [ses alliés] la Russie et l'Iran : trois Etats membres des Nations unies contribuent à mettre la corde au cou des civils, a lancé Samantha Power aux représentants onusiens. Cela devrait vous faire honte. Au lieu de ça, cela vous donne visiblement encore plus d'audace : vous préparez votre prochaine attaque."

"Etes-vous vraiment incapables de remords ?"

"Etes-vous vraiment incapables de remords ? N'y a-t-il absolument rien qui puisse vous faire honte ? a poursuivi l'ambassadrice américaine, implacable. Est-ce qu'il n'y a aucun acte de barbarie contre des civils, aucune exécution d'enfant qui vous atteigne, qui vous glace ne serait-ce qu'un peu ? Est-ce que vous allez mentir sur tout, tout justifier ?"

Un accord russo-turc avait été annoncé mardi soir pour permettre l'évacuation d'Alep de milliers de rebelles et de civils. Sa mise en œuvre devait débuter à 5 heures du matin, mercredi. Mais l'accord a finalement été suspendu après la reprise des combats.

L\'ambassadrice américaine à l\'ONU, Samantha Power, lors d\'une conférence de presse à Washington (Etats-Unis), le 26 juin 2016.
L'ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, lors d'une conférence de presse à Washington (Etats-Unis), le 26 juin 2016. (SAUL LOEB / AFP)