VIDEO. Gilles Jacquier aurait été victime d'un tir des rebelles

Le journaliste a-t-il été tué par un tir d'obus des rebelles syriens ou a-t-il été victime d'une embuscade montée par le régime de Bachar Al-Assad ? Les autorités françaises avaient réclamé une enquête. Voici la position du journaliste du "Figaro" Georges Malbrunot et les impressions du président de France Télévisions.

Claude Sempere et Christophe Kenck - France 2

Les conditions de la mort de Gilles Jacquier, grand reporter à France 2 tué en janvier dernier à Homs (Syrie) sont toujours restées mystérieuses. A-t-il été tué par un tir d'obus des rebelles ou a-t-il été victime d'une embuscade montée par le régime de Bachar Al-Assad ?

Les autorités françaises avait immédiatement réclamé une enquête. D'après un article du Figaro, Jacquier aurait été victime d'une bavure des rebelles syriens.Voici la position de Georges Malbrunot, journaliste au quotidien, et celle du président de France Télévisions.

 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le 13 janvier 2012, un manifestant montrant la photo de Gilles Jacquier, légendée \"Gilles Jacquier : victime de la presse libre\", dans le village syrien de Derbasiye.
Le 13 janvier 2012, un manifestant montrant la photo de Gilles Jacquier, légendée "Gilles Jacquier : victime de la presse libre", dans le village syrien de Derbasiye. (AFP / YOUTUBE)