VIDEO. François Hollande condamne l'attitude de la Russie à Alep : "Il y a un moment où il faut répondre de ses actes"

Le président français est à Bruxelles pour un sommet européen.

FRANCE TELEVISIONS

Pour François Hollande, la Russie "prend des engagements" et "ne les tient pas" face à la crise humanitaire à Alep (Syrie). C'est ce qu'a déclaré le président de la République à son arrivée au sommet européen à Bruxelles, jeudi 15 décembre 2016.

>> Suivez notre direct sur l'évacuation d'Alep

Le chef de l'Etat demande depuis plusieurs jours l'ouverture de couloirs humanitaires pour permettre l'accès aux organisations internationales dans les quartiers est d'Alep, tenus par les rebelles. "Il est temps qu'on arrive à cette trêve", a lancé François Hollande.

"On ne peut pas laisser des femmes, des hommes des enfants, être soumis à des bombardements, enrôlés de force, menacés pour leur sécurité et traités de manière aussi indigne", a-t-il encore plaidé. Et le président de conclure, à propos des "régimes qui soutiennent Bachar al-Assad" et donc la Russie "Il y a un moment où il faut répondre de ses actes."

François Hollande devant la presse à son arrivée assiste au sommet européen à Bruxelles, le 15 décembre 2016
François Hollande devant la presse à son arrivée assiste au sommet européen à Bruxelles, le 15 décembre 2016 (THIERRY ROGE / BELGA MAG / AFP)