VIDEO. Ayrault à Poutine : "Il n'y a pas à choisir entre Al-Assad et les jihadistes" en Syrie

Le Premier ministre français s'est entretenu avec l'exécutif russe sur la situation en Syrie.

FRANCE 2

En visite officielle à Moscou, Jean-Marc Ayrault est revenu sur son échange avec l'exécutif russe, vendredi 1er novembre, qui portait notamment sur la situation en Syrie. Au président Vladimir Poutine comme au Premier ministre, Dmitri Medvedev, le Premier ministre français a indiqué "qu'il n'y avait pas à choisir entre Bachar Al-Assad et les jihadistes" et qu'il "fallait une solution politique".

Revenant sur les "centaines de milliers, voire des millions de réfugiés dans des conditions atroces", le chef du gouvernement français affirme une nouvelle fois que "l'avenir du régime [syrien] est posé". Rappelant la décision du Conseil de sécurité de l'ONU sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien, Jean-Marc Ayrault a estimé : "Une étape a été franchie à laquelle la Russie a participé".

"Maintenant, il faut aller plus loin", a-t-il ajouté, en évoquant la conférence de paix de Genève 2, qui doit se faire "avec toutes les parties", donc y compris Bachar Al-Assad. A la table des négociations, Jean-Marc Ayrault souhaite également voir "les représentants de la Coalition nationale syrienne, qui ne sont pas du tout les jihadistes, et qui peuvent représenter une alternative".

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, et le président russe, Vladimir Poutine, le 1er novembre 2013 à Moscou (Russie). 
Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, et le président russe, Vladimir Poutine, le 1er novembre 2013 à Moscou (Russie).  (ALEXANDER NEMENOV / AFP)