Cet article date de plus de huit ans.

Une explosion à Damas fait 42 morts, dont un dignitaire religieux

Le chef religieux sunnite Mohammad Saïd Al-Bouti était un partisan déclaré du président syrien, Bachar Al-Assad.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une archive vidéo montrant Mohammad Saïd Al-Bouti lors d'une cérémonie religieuse à la mosquée des Omeyyades, à Damas. (SYRIAN TELEVISION / AFP)

Un célèbre dignitaire religieux sunnite et au moins 41 fidèles ont été tués, jeudi 21 mars, dans une explosion visant une importante mosquée de Damas. "Le grand savant, Dr Mohammad Saïd Al-Bouti, est tombé en martyr dans un attentat suicide terroriste commis à l'intérieur de la mosquée Al-Imane, dans le quartier Mazraa à Damas", a annoncé la télévision syrienne. Cette attaque a fait 84 blessés, affirme le ministère de la Santé.

Si la télévision évoque un "attentat-suicide", le bruit de l'explosion suggère plutôt un tir de mortier, selon des habitants du quartier. L'explosion se serait produite pendant un cours religieux. 

EVN

Une figure religieuse détestée des rebelles

Mohammad Saïd Al-Bouti, âgé de 83 ans, était l'imam de la grande mosquée des Omeyyades de Damas, et délivrait à ce titre le prêche du vendredi à la télévision officielle syrienne. C'était aussi un partisan déclaré du président syrien Bachar Al-Assad. Il comparait les rebelles à de la "racaille" et exhortait les Syriens à s'engager dans l'armée régulière. Il était détesté de l'opposition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.