Syrie : plus de 600 civils tués dans la Ghouta orientale en onze jours, selon l'OSDH

D'après l'ONG, huit civils ont été tués mercredi dans ce fief rebelle proche de Damas (Syrie), visé par une offensive militaire du régime syrien depuis le 18 février. 

Des Syriens portent le corps d\'une personne morte dans l\'effondrement d\'un immeuble, après une frappe aérienne à Haza, dans la Ghouta orientale (Syrie), le 26 février 2018. 
Des Syriens portent le corps d'une personne morte dans l'effondrement d'un immeuble, après une frappe aérienne à Haza, dans la Ghouta orientale (Syrie), le 26 février 2018.  (ABDULMONAM EASSA / AFP)

Le bilan s'alourdit dans la Ghouta orientale. Plus de 600 civils, dont 147 enfants, ont été tués dans cette enclave rebelle proche de Damas (Syrie) en onze jours, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), mercredi 28 février. Le régime syrien a lancé une nouvelle offensive militaire sur ce fief rebelle le 18 février dernier.

Les frappes aériennes et tirs d'artillerie ont baissé d'intensité mardi, avec l'instauration, sur demande de la Russie, d'une "pause humanitaire" quotidienne de cinq heures. Huit civils ont toutefois été tués mercredi. De nouvelles victimes ont également été retrouvées sous des décombres, portant à 601 le nombre de civils morts en 11 jours, selon cette ONG.