Cet article date de plus de huit ans.

Syrie. Nouvelles désertions d'agents des renseignements

Trois officiers ont trouvé refuge en Jordanie. Le premier cosmonaute syrien a également fui le pays pour la Turquie. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants quittent leur domicile après des bombardements à Damas (Syrie), le 4 août 2012.  (OMAR AL KHANI / REUTERS    )

PROCHE-ORIENT - Alors que la pression s'accentue sur la ville d'Alep, trois officiers des services de renseignements politiques à Damas ont fait défection. Ils ont trouvé refuge en Jordanie, a affirmé Kassem Saad Eddine, porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL) en Syrie, dimanche 5 août.

Il s'agit du colonel Yareb Al-Chareh, ancien chef du département de l'information du renseignement politique d'une branche située à Damas, de son frère Kanaan Mohammad Al-Chareh et du colonel Yasser Hajj Ali. Ces désertions n'ont pas été confirmées par le régime syrien. 

Fuite du premier cosmonaute

Autre départ notable ces derniers jours en Syrie : celui d'un pilote de l'armée de l'air syrienne et premier cosmonaute syrien, le général Muhammed Ahmed Faris. Il est arrivé en Turquie dimanche, a rapporté l'agence turque Anatolie.

Avant d'entrer dans le pays, Faris s'est rendu au siège de l'Armée syrienne libre (ASL) à Alep en signe de solidarité avec les forces rebelles en lutte contre les troupes loyalistes du président Bachar Al-Assad. Le général avait déjà tenté de fuir la Syrie à trois reprises. Il est le premier Syrien à avoir voyagé dans l'espace. En 1987, il avait fait partie d'un vol de plusieurs jours à bord de Soyouz vers la station Mir et avait reçu le titre de Héros de l'Union soviétique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.