Syrie : mort d'une Britannique engagée auprès des Kurdes

C'est une jeune britannique de 26 ans qui s'est engagée auprès des forces kurdes : Anna Campbell a été tuée la semaine dernière lors de bombardements turcs, deux jours avant la chute de l'enclave d'Afrine.

Voir la vidéo
France 2

En blonde ou en brune, c'était la même personne : Anna Campbell était anglaise. Elle est morte les armes à la main, première femme volontaire britannique tuée au combat en Syrie. Elle avait quitté le East Sussex, au sud de l'Angleterre, pour venir en Syrie combattre le groupe Etat islamique aux côtés des rebelles kurdes. C'est à ce moment-là que ses frères et soeurs d'armes lui ont demandé de se teindre en brune, pour être moins reconnaissable en tant qu'occidentale, et éviter d'être prise en otage par Daech.

"Je suis vraiment impatiente d'aller combattre"

Cette Anglaise de 26 ans, plombier de formation, s'était engagée par idéalisme. Dans cette vidéo postée sur les réseaux sociaux par les rebelles kurdes, elle disait n'avoir pas peur d'aller au combat : "Je suis vraiment impatiente d'aller combattre aux côtés de tant d'amis braves et courageux, et aussi en mémoire des autres camarades qui sont tombés dans cette guerre". Anna Campbell faisait partie de ces unités kurdes de combattantes, exclusivement féminines. Selon les dernières informations, elle aurait été tuée par un missile turc alors que les troupes d'Ankara ont repris la ville d'Afrine aux rebelles kurdes. Le gouvernement britannique n'a pour le moment pas réagi, répétant simplement que quels que soient ces idéaux, il n'encourageait pas ses ressortissants à se rendre sur les zones de combat.

Le JT
Les autres sujets du JT