Syrie : les Russes à la manœuvre

Dans le nord-ouest de la Syrie, à Idlib, les forces russes tentent de chasser les rebelles, et parmi eux les djihadistes, malgré une trêve décrétée le 31 août. Une équipe de France 2 s'y est rendue. 

FRANCE 2

Nous sommes au sud d'Idlib (Syrie), dans la zone reprise en août par l'armée de Bachar el-Assad, épaulée par la Russie. Des militaires russes emmènent une équipe de France 2 dans un de leurs blindés, direction d'anciennes carrières de craie, puis dans un complexe de tunnels. D'après les Russes, des rebelles appartenant à une faction islamiste avaient aménagé les lieux. Certaines galeries laissent à peine passer un homme, d'autres sont beaucoup plus larges.

Les soldats montrent les équipements dont disposaient leurs adversaires, des armes de guerre et même des pièces d'artillerie. Plus loin, se trouve une salle remplie de matériel informatique. Les Russes racontent que c'est un drone qui a trahi les rebelles. Sa carte mémoire leur aurait permis de remonter jusqu'aux grottes.   

Se replacer au centre de la scène internationale 

Les Russes veulent montrer que des réfugiés choisissent désormais le camp gouvernemental. À 20 km du front, où les combats opposent les rebelles aux forces syriennes et russes, trois bus semblent attendre l'arrivée des caméras. À l'intérieur, des enfants, des femmes et quelques hommes. Un peu plus loin, la ville de Khan Cheikhoun. Ici, toujours pas d'eau ni d'électricité, mais certains habitants sont revenus. Ils reçoivent de l'aide humanitaire aux couleurs de la Russie et de la Syrie. Le message qu'on veut faire passer est clair : la reconstruction a commencé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats russes défilent sur la base aérienne de Lattaquié (Syrie), le 4 mai 2016.
Des soldats russes défilent sur la base aérienne de Lattaquié (Syrie), le 4 mai 2016. (FRIEDEMANN KOHLER / DPA / AFP)