Syrie : le retour de Bachar Al-Assad ?

Lors du Sommet sur la Syrie, organisé mercredi 22 novembre à Sotchi (Russie), aucun participant n'a prononcé le mot de Bachar-Al-Assad. Pourtant, l'avenir du pays serait lié à son dirigeant.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Peut-on construire la paix en Syrie sans Bachar-Al Assad ? "Peut-on s'asseoir à la même table que celui qui a certes gagné cette guerre mais qui en même temps est responsable de la mort de plusieurs centaines de milliers de ses concitoyens ?", interroge le journaliste Étienne Leenhardt. Bachar Al-Assad est actuellement soutenu par les Russes et les Iraniens, mais les lignes ont également bougé pour ceux qui revendiquaient le départ de l'ancien président syrien. Plusieurs pays ont ainsi repris contact avec Bachar Al-Assad, dont les États unis "qui pour la première fois depuis 2011 ont repris contact en envoyant un haut responsable à Damas, la semaine dernière", poursuit le spécialiste.

Entre pragmatisme et valeurs universelles

La France avait également revendiqué le départ de Bachar Al-Assad, mais sa position a également évolué. "La France est comme les autres : elle n'a plus vraiment le choix. Sous François Hollande, ce n’était ni Daesh ni Bachar. Emmanuel Macron emprunte un autre chemin : oui, Assad est un criminel. Mais on ne pourra pas sans lui tenter d'engager un processus de transition", résume Étienne Leenhardt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bachar
Bachar (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)