Syrie : le fief de la Ghouta sous les bombes

Le régime syrien a bombardé lourdement le fief rebelle de la Ghouta orientale ce jeudi 22 février. Le bilan humain se compte par centaines de victimes.

Voir la vidéo
France 2

Depuis le dimanche 18 février, l'armée syrienne et son allié russe pilonnent la Ghouta, bastion rebelle à l'est de Damas, en Syrie. 400 000 personnes vivent encore dans cette zone. De nombreux civils sont pris au piège du conflit. En cinq jours, les frappes ont fait 335 victimes, dont 79 enfants. Les hôpitaux ne sont pas épargnés. Evacués les uns après les autres, ils ont été visés plusieurs fois.

L'ONU va voter pour un cessez-le-feu

Devant le Conseil de sécurité des Nations unies, le secrétaire général a qualifié la situation de véritable "enfer sur Terre". Le vote d'une résolution réclamant un cessez-le-feu est prévu ce jeudi 22 février. Elle est soutenue par la France. L'armée russe, qui appuie les troupes de Bachar el-Assad, rejette la responsabilité sur les rebelles, affirmant que la Ghouta abrite des terroristes qui pilonnent Damas et empêchent les civils de quitter la zone.

Le JT
Les autres sujets du JT
La fumée provenant des zones ciblées par les bombardements de l\'armée syrienne sur Arbin et Harasta, près de Damas, le 21 février 2018.
La fumée provenant des zones ciblées par les bombardements de l'armée syrienne sur Arbin et Harasta, près de Damas, le 21 février 2018. (AFP)