Cet article date de plus de quatre ans.

Syrie : Jean-Marc Ayrault appelle la Russie et l'Iran "à faire preuve de responsabilité"

La ville syrienne d'Alep est de nouveau sous les bombes depuis la fin de la trêve. La situation est dramatique pour ses habitants et la France appelle les soutiens du régime syrien à plus de responsabilité, soulignant "l'urgence d'agir".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un habitant de la ville d'Alep regarde les dégâts causés par les bombardements russes et syriens, le 24 septembre 2016. (JAWAD AL RIFAI / ANADOLU AGENCY)

Alors que la ville syrienne d'Alep continue d'essuyer des bombardements meurtriers, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault appelle dans un communiqué la Russie et l'Iran, soutiens de Damas, "à faire preuve de responsabilité".

"Le régime de Bachar al-Assad a manifestement fait le choix de l'escalade militaire", déplore Jean-Marc Ayrault. Si l'Iran et la Russie ne mettent pas, dit-il, "un coup d'arrêt à cette stratégie qui conduit à l'impasse", Moscou et Téhéran "seront complices des crimes de guerre commis à Alep". 

"Urgence d'agir"

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence dimanche 25 septembre à New York afin d'enrayer l'escalade de violence. "Il n'y a plus de temps à perdre pour sauver la population tant éprouvée par de nouvelles souffrances", précise le Quai d'Orsay pour qui cette réunion est "pour tous les membres du Conseil de sécurité un moment de vérité".

"Il appartient au Conseil de pousser en faveur d'une cessation immédiate des hostilités, d'abord à Alep, et de permettre ainsi un accès de la population à l'aide humanitaire, dont elle a tant besoin", détaille Jean-Marc Ayrault.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.