Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : brève trêve humanitaire à Alep

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
syrie
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À Berlin, Vladimir Poutine a accepté une trêve à Alep et a affirmé à François Hollande et Angela Merkel qu'elle pourrait la prolonger. Le cessez-le-feu a débuté ce jeudi 20 octobre.

De longues négociations pour onze heures de répit. La trêve humanitaire sur Alep a débuté ce jeudi à l'aube. Quelques heures à l'abri des bombes. Trop peu pour la France qui souhaite rétablir la paix. "On ne peut se présager de cette étape tant quand on n'a pas la trêve durable à Alep et d'une manière générale en Syrie ensuite", a déclaré François Hollande à Berlin dans la nuit de mercredi à jeudi. Vladimir Poutine s'est dit prêt à aller plus loin.

Prolongation envisagée

"Nous avons informé nos partenaires de prolonger la pause humanitaire. Elle pourrait être allongée si le contexte le permet", a assuré le président russe. Depuis fin septembre, Alep vit sous les bombardements incessants de l'offensive lancée par l'armée syrienne et de son allié russe. Cette trêve doit permettre la création de huit couloirs humanitaires pour évacuer civils, malades et blessés. Pour le moment, elle doit dure jusqu'à 16 heures ce jeudi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.