Syrie : au moins 45 morts dans un attentat et la chute d'une roquette à Homs

Un attentat à la voiture piégée suivi de l'explosion d'une roquette dans un secteur de la ville tenu par le régime ont provoqué de nombreuses pertes humaines.

Une rue dévastée à Homs (Syrie), le 27 janvier 2014.
Une rue dévastée à Homs (Syrie), le 27 janvier 2014. (YAZAN HOMSY / REUTERS)

Au moins 45 personnes ont péri et 85 ont été blessées, mardi 29 avril, dans un attentat à la voiture piégée suivi de l'explosion d'une roquette dans un secteur tenu par le régime de Bachar Al-Assad dans la ville syrienne de Homs (dans le centre du pays). Les violences ont visé le secteur d'Abbassiya dans le quartier de Zahra à majorité alaouite, la confession du président Bachar Al-Assad, précise le gouverneur de la province de Homs. Selon lui, 36 personnes sont mortes et 75 ont été blessées dans l'explosion de la voiture piégée.

Une demi-heure plus tard et alors que les habitants s'étaient attroupés pour aider ou évacuer les victimes, une roquette de fabrication artisanale est tombée sur les lieux faisant neuf morts et 10 blessés, ajoute le responsable. Le bilan risque de s'alourdir, des blessés étant dans un état grave, selon le gouverneur.

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'homme a fait état dans un communiqué de 37 civils tués dont des femmes et au moins cinq enfants. Il dénombre aussi quelque 80 blessés à Zahra. Il s'agit de l'une des attaques les plus meurtrières dans ce secteur. La plupart des secteurs de Homs, la troisième ville de Syrie, ont été repris par l'armée après de violents combats contre les rebelles qui ont fait des milliers de morts. Les quartiers toujours tenus par les insurgés sont assiégés par l'armée.