Syrie : au moins 16 soldats tués dans un attentat près de Damas

Après l'attentat, de violents combats ont éclaté dans une ville près de la capitale syrienne.

Le 6 août 2013, Jaramana avait déjà été secouée par un attentat à la voiture piégée, qui avait tué 18 personnes.
Le 6 août 2013, Jaramana avait déjà été secouée par un attentat à la voiture piégée, qui avait tué 18 personnes. ( SANA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au moins 16 soldats ont été tués samedi 19 octobre, dans un attentat à la voiture piégée, et des combats entre régime et rebelles islamistes, près de Damas, la capitale de la Syrie. L'agence officielle Sana a indiqué que l'attentat, mené par des "terroristes" (les rebelles selon la terminologie du régime syrien), a eu lieu à l'entrée de Jaramana, du côté de Mléha.

Jaramana considérée comme un bastion pro-régime, est majoritairement chrétienne et druze. Le 6 août, cette ville avait déjà été secouée par un attentat à la voiture piégée, qui avait tué 18 personnes.

L'attentat a été mené par un kamikaze du Front Al-Nosra, un groupe jihadiste affilié à Al-Qaïda. "C'était une puissante explosion, les murs de la maison ont tremblé", a indiqué un habitant de Jaramana. Après l'attentat, de violents combats ont éclaté à la périphérie de la ville, à un barrage stratégique. Des obus de mortier du côté rebelle se sont abattus sur cette banlieue.