Cet article date de plus de quatre ans.

Syrie : Amnesty International révèle la pendaison de 13 000 personnes dans une prison

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Syrie : Amnesty International révèle la pendaison de 13 000 personnes dans une prison
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Nouvelles révélations sur les pratiques de Bachar Al-Assad : 13 000 personnes auraient été pendues dans une des prisons du régime en cinq ans. Ce sont les affirmations d'Amnesty International sur la foi de nombreux témoignages.

Un bâtiment en forme d'étoile transformé en camp de la mort par les services de sécurité syriens. De la prison de Saidnaya en Syrie, il n'existe que de rares photos satellitaires, mais grâce à des témoignages d'anciens détenus ou de surveillants repentis, Amnesty International a reconstitué le quotidien de cet effroyable pénitencier. 13 000 détenus y auraient été exécutés en quatre ans, la plupart par pendaison. Ceux qui ont échappé à la mort racontent l'enfer vécu dans les cellules de la prison.

Le gouvernement syrien a toujours rejeté ces accusations

"Lorsqu'ils amenaient un peu de nourriture, dans chaque cellule cela tournait à l'émeute alors ils sortaient un ou deux détenus et les passaient à tabac", explique Anas Hamado, détenu pendant 15 mois dans la prison de Saidnaya. Des dissidents, des avocats, des journalistes, assoiffés, affamés, comme le montrent ces photos prises avant et après leur sortie de prison. Le gouvernement syrien a toujours rejeté ces accusations, mais jamais il n'a autorisé l'accès à la prison à des organisations indépendantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.