Syrie : Américains ou Russes, qui prendra les commandes ?

En Syrie, les premières frappes russes posent de nombreuses questions. Jacques Cardoze fait le point pour France 3.

FRANCE 3

Les Occidentaux et tout particulièrement les États-Unis auraient-ils peur d'être pris au piège de la stratégie mise en place par Poutine ? Pour Jacques Cardoze, correspondant de France 3 aux États-Unis, "c'est une forme de piège qui pose plusieurs problèmes". Tout d'abord, la question est de savoir qui conduit les opérations sur le terrain. Américains et Russes vont devoir s'accorder pour définir qui a le leadership. Mais ils devront également faire en sorte que les avions américains et russes ne rentrent pas en collision. Enfin, le troisième point concerne le niveau de renseignement. Américains et Russes ne disposent pas du même niveau de renseignement puisque les Russes sont proches du régime de Bachar al-Assad et disposent du niveau de renseignement des Syriens, ce qui n'est pas le cas des Américains.

L'opposition syrienne visée par les Russes ?

Pour le Pentagone c'est un vrai problème. Ce dernier a par ailleurs fait remarquer hier que les frappes des Russes ne ciblaient pas seulement les combattants de l'État islamique, mais également l'opposition syrienne. "Une chose est sûre : dès aujourd'hui, les Américains et les Russes sont condamnés à travailler ensemble s'ils ne veulent pas que la situation tourne au drame", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Russie mène des frappes aériennes sur des positions de l\'Etat islamique en Syrie, le 1er octobre 2015.
La Russie mène des frappes aériennes sur des positions de l'Etat islamique en Syrie, le 1er octobre 2015. (RIA NOVOSTI / AFP)