Cet article date de plus de huit ans.

Syrie. Al-Assad menace l'Europe en cas de livraisons d'armes aux rebelles

Le président syrien affirme que l'Europe "deviendra l'arrière-cour du terrorisme", dans le journal allemand "Frankfurter Allgemeine Zeitung".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Bachar Al-Assad met en garde l'Europe. Le président syrien a répondu aux questions du journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. Des extraits de l'entretien, à paraître mardi, ont été diffusés lundi 17 juin. Bachar Al-Assad s'y montre menaçant à l'égard de l'Europe. "Si les Européens livrent des armes [aux rebelles], l'arrière-cour de l'Europe deviendra [un terrain] pour le terrorisme et l'Europe en paiera le prix."

Selon le président syrien, "des terroristes reviendront [en Europe] avec une expérience du combat et une idéologie extrémiste". Bachar Al-Assad rejette en outre les accusations des Occidentaux selon lesquelles l'armée syrienne a fait usage d'armes chimiques contre les rebelles. "Si Paris, Londres et Washington avaient une seule preuve de leurs allégations, ils les auraient présentées au monde."

Les Etats-Unis ont promis la semaine dernière de fournir aux rebelles syriens une aide qui, selon plusieurs sources, devrait se résumer à des armes automatiques, des mortiers et des lance-roquettes mais ne devrait pas comporter de missiles antiaériens. Les premières livraisons devraient se faire dans un délai de deux à trois semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.