Cet article date de plus de neuf ans.

Syrie : 16 hommes torturés à mort par les forces du régime, près de Damas

L'Observatoire syrien des droits de l'homme "craint pour la vie de milliers de détenus" et dénonce leur torture systématique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les forces de Bachar Al-Assad prennent position dans le bastion rebelle d'Harasta, près de Damas en Syrie, le 31 octobre 2012. ( SANA / AFP)

Les corps de 16 hommes torturés à mort par les forces du régime syrien ont été remis à leurs familles, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 juin. Ils étaient originaires de la localité d'Harasta, non loin de Damas, un des fiefs rebelles soumis à d'intenses pressions de la part l'armée depuis plusieurs semaines.

La date de la mort de ces personnes est inconnue, mais l'Observatoire a indiqué que les informations concernant leurs décès sont apparues après que les cadavres ont été remis aux familles par un hôpital de Damas."Cela arrive bien trop souvent que les corps de prisonniers soient rendus à leurs familles avec des marques de tortures", a déclaré le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahman, qui "craint pour la vie de milliers d'autres détenus".

Des dizaines de milliers de personnes seraient enfermées dans les prisons syriennes et les organisations des droits de l'homme accusent le régime du président Bachar Al-Assad de les torturer systématiquement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.