Quelle est la position de la Russie en Syrie ?

La Russie a renouvelé ses frappes aériennes sur la Syrie ce 2 octobre, sur des cibles identifiées comme des membres du groupe État islamique.

FRANCE 2

Les avions de l'armée russe ont frappé dans la nuit du 1er au 2 octobre un camp d'entraînement des jihadistes, ou encore un camp d'entraînement camouflé du groupe État islamique. C'est la première fois que Moscou attaque la province de Raqqa, fief des terroristes.
Pour l'instant, la coordination entre la Russie et les forces occidentales est minime, mais il n'y a pas de réel risque de confrontation entre-elles.

Un enjeu stratégique

L'intervention russe est avant tout motivée par des intérêts nationaux : la Russie possède au large de Tartous, une base navale qui est sa seule ouverture en Méditerranée. D'autre part, Vladimir Poutine considère que soutenir Bachar al-Assad est le seul rempart pour contrer l'avancée du groupe État islamique, qui compte plus de 2 000 jihadistes russes. Moscou serait prête à suivre une intervention au sol de l'armée syrienne et son allié iranien, pour réaffirmer sa suprématie, quitte à déstabiliser la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Talbisseh dans la province de Homs (Syrie), le 30 septembre 2015 après un bombardement russe.
La ville de Talbisseh dans la province de Homs (Syrie), le 30 septembre 2015 après un bombardement russe. (MAHMOUD TAHA / AFP)