Présidentielle en Syrie : victoire sans surprise de Bachar Al-Assad, réélu avec 88,7% des voix

Le scrutin était organisé dans les zones contrôlées par le pouvoir.

Une femme vote pour Bachar Al-Assad, le 3 juin 2014 à Damas, lors de la présidentielle syrienne.
Une femme vote pour Bachar Al-Assad, le 3 juin 2014 à Damas, lors de la présidentielle syrienne. (KHALED AL-HARIRI / REUTERS)

Il était certain de l'emporter. Le président syrien Bachar Al-Assad a été réélu avec 88,7% des voix, a annoncé mercredi 4 juin le président du parlement, Mohammad Al-Laham, au lendemain du scrutin organisé dans les zones contrôlées par le pouvoir. La participation à cette élection très contestée a atteint 73,4%, selon la Cour constitutionnelle.

En Syrie comme à l'étranger, les opposants du chef de l'Etat, qui va entamer son troisième mandat, ont dénoncé une "farce". Ils jugent qu'aucun scrutin digne de ce nom ne peut avoir lieu dans un pays en guerre dont des régions entières échappent aux autorités et qui compte des millions de déplacés.

Fait inédit en Syrie, Bachar Al-Assad affrontait deux autres prétendants, Hassan Al-Nouri et Maher Hajjar. Depuis un demi-siècle, un seul candidat était autorisé à se présenter. Mais les deux candidats ont surtout servi de faire-valoir à l'indéboulonnable président syrien.