Poutine, Obama et Hollande en désaccord sur le conflit syrien

Les trois présidents sont en désaccord quant à l'implication de Bachar al-Assad dans la lutte contre le groupe Etat islamique.

FRANCE 3

Hier, lundi 28 septembre, Vladimir Poutine et Barack Obama se sont longuement entretenus en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Un échange qui a débuté par une poignée de main glaciale et qui a débouché sur un constat de désaccord sur le conflit syrien.
 
Parmi leurs désaccords, la place à accorder à Bachar al-Assad, dans la grande coalition internationale contre le groupe Etat islamique. Pour Barack Obama, le président syrien est "un tyran" avec qui l'on ne peut discuter. Une position partagée par François Hollande un peu plus tôt à la tribune de l'ONU. 

Règlement de comptes 

Plus tard au cours d'un banquet, les présidents russes et américains trinquaient à la santé des Nations unies. Une image de façade. Dès la fin du repas, Vladimir Poutine règle ses comptes : "J'ai le plus grand respect pour mes homologues américains et français, mais ils ne sont pas des ressortissants syriens, et donc ils ne peuvent pas être impliqués dans le choix des dirigeants d'un autre pays".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe, Vladimir Poutine, s\'exprime face à l\'assemblée générale des Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 28 septembre 2015.
Le président russe, Vladimir Poutine, s'exprime face à l'assemblée générale des Nations unies, à New York (Etats-Unis), le 28 septembre 2015. (TIMOTHY A. CLARY / AFP)