Cet article date de plus de trois ans.

Pour l'ancien député LR Thierry Mariani, les rues de Damas sont "bien plus propres" que celles de Paris

En visite en Syrie, l'ancien député Les Républicains, habitué des déplacements dans ce pays, a vanté la sûreté et la propreté de la capitale syrienne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'ancien député Les Républicains Thierry Mariani, le 11 juillet 2017 à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Thierry Mariani aime la Syrie, et il ne manque pas de le faire savoir. L'ancien député Les Républicains des Français de l'étranger est actuellement en visite à Damas, la capitale syrienne. Une ville dont il ne cesse de faire les louanges sur Twitter. 

"Promenade nocturne, en toute sécurité, dans les rues de Damas", a ainsi décrit l'homme politique sur le réseau social, vendredi 3 novembre. Des rues syriennes "finalement bien plus propres que nos rues de Paris en fin de journée !" s'est-il exclamé. 

Thierry Mariani a poursuivi dans ce sens en publiant d'autres photos de Damas, vantant "le charme des souks" de la ville et "le sourire des commerçants... malgré plus de six ans de guerre"

En deux ans, cinq rencontres avec Bachar Al-Assad

L'ancien député Les Républicains, habitué des déplacements en Syrie, a également publié une photo de lui en présence du président syrien, Bachar Al-Assad, samedi. Thierry Mariani précise qu'il rencontre le dirigeant "pour la cinquième fois en deux ans", et martèle que la "priorité" du président syrien est "la réconciliation"

L'homme politique a récemment été critiqué pour avoir initié la tenue d'un colloque sur la Syrie à Paris, en présence d'un représentant du régime syrien. Début 2017, il avait également affirmé que "le gouvernement en Syrie" n'est "pas notre ennemi, il ne nous menace pas". Comme le rappelle le Huffington Post, Thierry Mariani s'est également interrogé sur une possible "manipulation" d'un rapport des Nations unies, dénonçant l'exécution de plus de 80 civils par les forces du régime syrien. 

Ses tweets ont provoqué plusieurs vives réactions sur Twitter. "Si vous cherchez une définition à l'indécence, la voilà dans toute sa crasse", a notamment dénoncé David Assouline, sénateur socialiste de Paris. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.