Cet article date de plus de cinq ans.

Palmyre : l'armée syrienne en terrain miné

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Palmyre : l'armée syrienne en terrain miné
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions
 L'armée syrienne poursuit un long travail de déminage depuis qu'elle a repris la cité antique de Palmyre à l'organisation Etat islamique.
Palmyreest devenue le symbole de la barbarie de Daech. C'est en reprenant peu à peu le contrôle de la ville que l'armée syrienne a découvert un charnier d'une quarantaine de civils et de militaires. Depuis plusieurs jours, l'armée avance en outre en terrain miné, les bruits sourds des explosions retentissent régulièrement dans la ville de Palmyre.

Des trésors archéologiques détruits

Avant de prendre la fuite, les soldats du groupe Etat islamique ont posé des centaines de mines, un peu partout sur les routes. Les opérations sont délicates et ralentissent la progression des forces syriennes. "Les soldats ont utilisé des systèmes de commande par radio et des fils explosifs mais dans leur fuite ils n'ont pas relié tout le terrain", raconte un soldat de Bachar al-Assad. Dans ces opérations, la Russie renforce son soutien à l'armée syrienne avec ses services de déminage qui s'apprêtent à arriver en Syrie. En un an d'occupation, Daech a détruit des trésors archéologiques de Palmyre. Dans cette cité antique, au coeur du désert syrien, rares sont les colonnes encore debout. En cinq ans, le conflit a fait près de 300 000 morts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.