Cet article date de plus de sept ans.

La Syrie ne peut plus produire d'armes chimiques, affirme l'OIAC

Le régime de Bachar Al-Assad a rendu inutilisables toutes ses installations déclarées de production d'armes chimiques, selon l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des inspecteurs de l'OIAC au travail, le 18 octobre 2013 en Syrie. (SYRIAN TELEVISION / AFP)

Est-ce un premier succès pour la communauté internationale en Syrie ? "La Syrie a achevé de rendre inutilisables ses installations de production et d'assemblage d'armes chimiques", a annoncé jeudi 31 octobre l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Les inspecteurs de l'OIAC ont visité 21 des 23 sites déclarés par la Syrie, et 39 des 41 installations sur ces sites. Les deux sites restants ont été évités "pour des raisons de sécurité", mais Damas "a fait savoir que ces sites avaient été abandonnés". Les inspections ont été clôturées.

L'arsenal mis sous scellé

La Syrie avait jusqu'à vendredi pour mener cette tâche à bien et doit désormais procéder à la "destruction systématique, intégrale, et vérifiée" de l'ensemble de son arsenal chimique, évalué à 1 290 tonnes par le régime, selon un programme qu'elle a remis le 24 octobre.

Cet arsenal a été placé sous scellé, "des scellés impossibles à briser" selon l'OIAC. Le conseil exécutif de l'OIAC doit se réunir le 5 novembre et utilisait le programme remis par les Syriens pour fixer, d'ici au 15 novembre, les différentes dates butoir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.