INFO FRANCEINFO. Crise humanitaire à Alep : Cécile Duflot, Hervé Mariton et Patrick Mennucci se rendent en Syrie

Ils doivent partir pour la Syrie dimanche. Les trois parlementaires comptent profiter de leur aller-retour express dans le pays pour "affirmer un soutien à la population" et alerter sur la situation dans la ville martyre d'Alep. 

Les députés Hervé Mariton (LR), Cécile Duflot (EELVE) et Patrick Mennucci (PS), à l\'Assemblée nationale.
Les députés Hervé Mariton (LR), Cécile Duflot (EELVE) et Patrick Mennucci (PS), à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)
avatar
Margaux DuguetfranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils veulent "affirmer un soutien à la population". Les députés Hervé Mariton (LR), Cécile Duflot (EELV) et Patrick Mennucci (PS) vont se rendre en Syrie, dimanche 11 décembre, pour un aller-retour de quelques heures, leur retour étant prévu mardi, a appris franceinfo auprès des trois parlementaires. Ils seront accompagnés par le maire d'Alep-Est, Brita Hagi Hasan, de retour en Syrie après une visite de plusieurs jours en France. Le maire (EELV) du 2e arrondissement de Paris, Jacques Boutault, fera également le voyage. Vont-ils aller jusqu'à Alep même ? "L'idée est d'accompagner Brita Hagi Hasan le plus loin possible", glisse-t-on dans l'entourage de Cécile Duflot.

"On ne peut pas laisser la population mourir sans réagir", avait clamé mercredi, sur franceinfo, la députée écologiste, en appelant à l'organisation de cette visite parlementaire en Syrie. Il y a une réelle urgence (...). Ce siège est absolument inacceptable sur un plan humanitaire. Il doit y avoir une solution humanitaire immédiate en nourriture et en médicaments, avec une évacuation de la population civile pour ceux qui le souhaitent. On doit faire davantage au niveau français et européen."

"Montrer que les Syriens ne sont pas abandonnés"

"Le monde ne doit pas détourner les yeux, acquiesce Hervé Mariton, qui a décidé de répondre favorablement à l'appel de l'ancienne ministre. Il est important que la voix de la France s'exprime. Les moyens des parlementaires sont modestes, mais la symbolique est importante."

"Le message, c'est celui de l'arrêt des massacres, poursuit le socialiste Patrick Mennucci, interrogé samedi par franceinfo. A un moment, il est important d'avoir une attitude active. Il est important de montrer que les Syriens ne sont pas abandonnés. C'est un geste de solidarité."

J'en ai assez de ne rien pouvoir faire et du fatalisme. On n'est pas sûrs de comment cela va se passer, mais il vaut mieux essayer que de ne rien faire.

Patrick Mennucci, député socialiste

à franceinfo

Après un passage par la Turquie dimanche, les trois parlementaires français devraient se trouver en Syrie lundi, avant de rentrer en France mardi. Ils devraient, au cours de leur visite, rencontrer sur place des représentants des Nations unies.