Syrie : les frappes occidentales ont-elles atteint leurs cibles ?

Sur le plateau du 20 heures de France 2, Alban Mikoczy nous explique l'ampleur et les effets des frappes occidentales menées ce 14 avril sur le stock d'armes chimiques en Syrie.

Voir la vidéo
france 2

Une centaine de missiles ont été tirés par les Occidentaux pour détruire les armes chimiques syriennes ce samedi 14 avril. Sait-on précisément où sont tombés ces missiles ? "105 missiles tirés, dont 12 par la France. Deux régions étaient ciblées. D'abord à une vingtaine de kilomètres de Homs, un site de stockage et un autre de production d'armes chimiques ont été touchés par les Britanniques et les Français. L'autre cible se situe dans la région que Damas, dans le quartier excentré de Barzeh. C'est un centre de recherche où a été développé l'arsenal chimique syrien. Là, ce sont les Américains qui ont frappé", explique Alban Mikoczy.

Des frappes prévisibles et pas forcément efficaces

Que reste-t-il de l'armement chimique de Bachar al-Assad ? "C'est difficile et trop tôt pour le dire. À Barzeh, les bâtiments pulvérisés semblent inexploitables pour longtemps, notamment les photos aériennes. Mais ces frappes étaient tellement prévisibles depuis une semaine que les Syriens peuvent avoir déplacé leurs stocks ailleurs. Deuxièmement, il y a dans ce pays une culture du bunker souterrain", rapporte le journaliste

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ciel de Damas (Syrie) traversé par les missiles pendant les frappes coordonnées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Unis, très tôt le samedi 14 avril 2018. La capitale de la Syrie a été secouée par de bruyantes explosions, au moment même où Donald Trump annoncait cette opération à Washington.
Le ciel de Damas (Syrie) traversé par les missiles pendant les frappes coordonnées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Unis, très tôt le samedi 14 avril 2018. La capitale de la Syrie a été secouée par de bruyantes explosions, au moment même où Donald Trump annoncait cette opération à Washington. (HASSAN AMMAR/AP/SIPA / AP)