Frappes françaises en Syrie : un débat sans vote au Parlement lundi après-midi

"Cela permettra au gouvernement de s'exprimer devant tous les députés et à tous les groupes parlementaires d'exprimer leurs positions", se réjouit le président de l'Assemblée, François de Rugy.

Les députés débattront des frappes françaises en Syrie lundi 16 avril à partir de 17 heures à l\'Assemblée nationale.
Les députés débattront des frappes françaises en Syrie lundi 16 avril à partir de 17 heures à l'Assemblée nationale. (MANUEL COHEN / MCOHEN / AFP)

Les parlementaires débattront, sans voter, lundi à partir de 17 heures, de l'opération militaire menée par la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne contre la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril, a annoncé le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, sur Twitter. "Cela permettra au gouvernement de s'exprimer devant tous les députés et à tous les groupes parlementaires d'exprimer leurs positions", a-t-il écrit, à l'issue d'une réunion à Matignon entre Edouard Philippe et les responsables de l'Assemblée et du Sénat, consacrée à ces frappes françaises.

Ce débat sans vote est organisé dans le cadre de l'article 35 de la Constitution, qui prévoit que le gouvernement doit informer le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger "au plus tard trois jours après le début de l'intervention". La Constitution prévoit en outre que "cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote".