Russie : les représailles de Moscou contre les États-Unis

Les alliés de la Syrie, Russie en tête, dénoncent les frappes américaines contre Bachar al-Assad. Tristan Waleckx, en direct de Moscou détaille les représailles de Vladimir Poutine.

France 3

En direct de Moscou, le journaliste Tristan Walecks constate un début d'escalade : "la Russie a incontestablement décidé de hausser le ton, il y a une véritable escalade qui commence, du moins une escalade verbale. Il n’y a qu’à voir les termes qui circulent du côté du Kremlin pour imaginer le degré de crispation des autorités russes. Vladimir Poutine a qualifié l’attaque américaine d’’agression’, dès ce vendredi matin, son porte-parole a parlé de ‘violation grave du droit international’, et cet après-midi, sur une radio russe, un responsable de l’armée a accusé les États-Unis de ‘faire le jeu des terroristes’, en s’en prenant aux forces loyales de Bachar al Assad".

Représailles symboliques

Le journaliste poursuit : "reste à voir si ces paroles fortes seront suivies d’actes forts. La Russie a d’ores et déjà annoncé des représailles, mais qui sont assez symboliques. Vladimir Poutine a décidé de rompre unilatéralement un traité de coordination militaire avec les États-Unis et il a également annoncé qu’il allait aider la Syrie à renforcer son système de défense antiaérienne".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine, le 21 septembre 2016.
Vladimir Poutine, le 21 septembre 2016. (IVAN SEKRETAREV / POOL)