DIRECT. Paris et Berlin ont dit à Poutine de ne viser que l'Etat islamique en Syrie

La France, l'Allemagne, le Qatar, l'Arabie Saoudite, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont demandé à Moscou de cesser "ses attaques contre l'opposition et la population civile syriennes".

Le président de la République, François Hollande, reçoit le président russe, Vladimir Poutine, à l\'Elysée, le 2 octobre 2015.
Le président de la République, François Hollande, reçoit le président russe, Vladimir Poutine, à l'Elysée, le 2 octobre 2015. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Ce que j'ai rappelé à Vladimir Poutine, c'est que les frappes doivent concerner [l'Etat islamique], et uniquement [l'Etat islamique]", explique François Hollande, après avoir reçu le président russe à l'Elysee, vendredi 2 octobre. Plus tôt dans la journée, la France, l'Allemagne, le Qatar, l'Arabie Saoudite, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont mis en garde le Kremlin. Les récentes frappes russes en Syrie n'ont pas visé le groupe Etat islamique et ont fait des victimes civiles, ont affirmé ces grandes puissances dans une déclaration commune.

La France et ses alliés expriment leur "vive inquiétude". "Nous demandons instamment à la Fédération de Russie de mettre immédiatement fin à ses attaques contre l’opposition et la population civile syriennes et de concentrer ses efforts sur le combat contre" l'Etat islamique, affirment-ils.

Poutine reçu à l'Elysée. Le président russe, Vladimir Poutine, a été reçu par François Hollande, avant une rencontre bilatérale avec la chancelière allemande Angela Merkel, pour évoquer le sujet brûlant de la Syrie.

Les avions russes frappent de nouveau. Moscou a mené, jeudi, une nouvelle série de raids aériens en SyrieSelon le général Igor Konachenkov, ils ont frappé des positions du groupe jihadiste dans la province de Hama et d'Idleb, au cours de huit missions. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POUTINE

20h15 : "Ce que j'ai rappelé à M. Poutine, c'est que les frappes doivent concerner Daech, et uniquement Daech".

François Hollande continue d'évoquer, aux côtés d'Angela Merkel, sa rencontre avec Vladimir Poutine et le président ukrainien. Le mini-sommet concernait l'Ukraine, mais la Syrie a aussi été évoquée.

20h08 : "Comment ne pas évoquer ce sujet ?", dit François Hollande au sujet de la Syrie.

20h10 : "Bien sûr, la Syrie a été évoquée" lors des discussions avec Vladimir Poutine, confirme la chancelière allemande, qui réaffirme son soutien à l'opposition à Bachar Al-Assad.

20h07 : "La question de la Syrie n'est pas liée à la question ukrainienne", assure Angela Merkel.

20h03 : François Hollande estime en revanche que le processus de paix ne pourra pas se conclure d'ici à la fin de l'année. Il affirme également que les séparatistes ne pourront pas tenir d'élections le 18 octobre comme ils le prévoyaient.

20h06 : Après leur sommet avec les dirigeants russe et ukrainien, François Hollande et Angela Merkel annoncent des discussions à Minsk (Biélorussie) début novembre pour discuter d'un nouvel accord.

20h03 : #SYRIE De son côté, le ministère de la Défense russe annonce avoir effectué six frappes aériennes contre le groupe Etat islamique, aujourd'hui, et avoir détruit un centre d'opérations militaires, dans la province d'Idlib.

20h03 : #SYRIE Les sept pays demandent à Moscou "de mettre immédiatement fin à ses attaques contre l'opposition et la population civile syriennes et de concentrer ses efforts sur le combat contre Daech".


20h03 : #SYRIE La déclaration sur les frappes russes, publiée sur le site du quai d'Orsay, est signée par les gouvernements de France, d'Allemagne, du Qatar, d'Arabie saoudite, de Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis.

20h03 : En parallèle, François Hollande et Angela Merkel viennent d'entamer une conférence de presse, après leur réunion à l'Elysée avec Vladimir Poutine et le président ukrainien Petro Porochenko. Le président de la république parle, pour l'instant, de la situation ukrainienne, sur laquelle il évoque des "avancées". Pas un mot sur la Syrie, pour le moment.

20h03 : #SYRIE Dans leur déclaration commune, les pays expriment leur "vive inquiétude" par rapport aux frappes russes en Syrie.

20h09 : Les frappes russes en Syrie "ne visaient pas Daech" et ont "tué des civils", selon une déclaration commune de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France et l'Allemagne.

15h27 : Les dirigeants français, russe, allemand et ukrainien sont actuellement réunis à l'Elysée, à Paris, pour faire avancer la paix en Ukraine. Des discussions qui se tiennent dans l'ombre du conflit syrien et des frappes aériennes de Moscou.


(MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)




(ALAIN JOCARD / AFP)

13h31 : Le président russe est arrivé à l'Elysée, à Paris, pour un sommet avec les dirigeants français, allemand et ukrainien sur le conflit ukrainien. Les frappes en Syrie menées par Moscou devraient aussi être évoquées.


(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)