DIRECT. Les quatre journalistes ex-otages en Syrie de retour en France dimanche matin

Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torrès sont libres et en bonne santé.

Affiche de soutien aux otages français en Syrie, le 6 janvier 2014 à Paris. 
Affiche de soutien aux otages français en Syrie, le 6 janvier 2014 à Paris.  (ARNAUD GUILLAUME / SIPA)
Ce qu'il faut savoir

Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torrès sont libres et en bonne santé. Enlevés en Syrie en juin 2013, ils ont été retrouvés près de la frontière turque, samedi 19 avril. 

 "Ils rejoindront la France dimanche, entre 8 heures et 9 heures", selon François Hollande, qui a annoncé la nouvelle. Les quatre hommes "sont en bonne santé, en dépit des conditions très éprouvantes de leur captivité", précise l'Elysée. 

  Ils ont été retrouvés mains attachées et yeux bandés dans la province de Sanliurfa, affirme l'agence de presse turque Dogan, selon laquelle des inconnus les ont amenés à la frontière tard, vendredi 18 avril au soir.

 Selon Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, cité par Le Parisien, il n'y a "pas eu de rançon" mais des "négociations".

Cette déclaration contredit les propos d'Alain Marsaud, député UMP des Français de l'étranger, qui a estimé sur i-Télé : "Il y a toujours une contrepartie. Si ce n'est pas nous qui payons, c'est d'autres qui payent à la place (...) Nos amis, soit qataris soit des Emirats arabes unis, ont dû faire un geste. Est-ce que ce geste c'est de l'argent, est-ce que ce geste ce sont des armes ? Nous le saurons peut-être un jour, peut-être qu'on ne le saura jamais."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SYRIE

22h45 : "En tout, je suis passé par une dizaine de lieux de captivité (...). La plupart du temps, avec d'autres personnes, notamment Pierre Torrès qui m'a rejoint assez vite. Cela a été une longue errance de lieux de détention en lieux de détention."

Dans une interview accordée à France 24, Nicolas Hénin, l'un des quatre journalistes français otages en Syrie durant dix mois, raconte sa captivité. Il explique notamment s'être évadé trois jours après son enlèvement le 22 juin et avoir été repris par ses ravisseurs au bout d'une nuit de fuite. "J'ai passé une nuit en liberté à courir dans la campagne syrienne avant de me faire rattraper par mes ravisseurs".

20h45 : Ce matin, François Hollande a indiqué que les quatre journalistes français libérés la nuit dernière à la frontière turque était "en bonne santé". Ce soir, Fabien Namias, directeur général d'Europe 1, a eu l'un d'entre eux, Didier  François, au téléphone. Il est en forme apparemment.

20h10 : Hervé Ghesquière, Philippe Rochot, Jean-Louis Normandin. Ces trois journalistes ont été otages un jour, en Afghanistan ou au Liban. Sur Francetv info, ils expliquent comment ils ont vécu leur libération alors que quatre journalistes français retenus en Syrie ont été libérés la nuit dernière.
(ARNAUD GUILLAUME / SIPA)

20h22 : Il est 20 heures, que faut-il retenir de l'actualité de ce samedi soir ? Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés cette nuit et seront de retour en France ce soir ou demain matin. Leurs familles, amis et collègues sont soulagés et pleurent de joie. Francetv info revient sur les conditions de leur libération.  

• Plusieurs milliers de personnes ont défilé cet après-midi à Nantes au son des cornemuses pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.


•  "Rien n'empêche" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, qui traversent leur pire crise depuis la Guerre froide en raison de la crise en Ukraine. C'est l'avis du président russe Vladimir Poutine, qui va décorer des Russes ayant participé à l'annexion de la Crimée.

 Roger Federer a éliminé Novak Djokovic (7-5, 6-2) en demi-finale du tournoi de Monte Carlo. Demain en finale, il retrouvera son compatriote Stanislas Wawrinka. De bon augure pour la Suisse à un mois de Roland Garros.

19h56 : Soulagement et émotion. France 3 a passé la journée avec la famille Torres, qui attend le retour de Pierre, photographe, enlevé en Syrie en juin 2013. 
(LILA BELLILI, SAMUEL GUIBOUT - FRANCE 3)

19h52 : Ils sont libres, après avoir passé près de dix mois en captivité. Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés la nuit dernière. Ils seront de retour en France demain. Qui sont-ils ? Voici leur parcours.


(AFP)

18h14 : "On nous avait dit depuis quelques jours qu'il y avait une fenêtre de tir, que peut-être ils pourraient passer Pâques en famille, mais on avait appris à être prudents."

Quelques heures après la libération des quatre journalistes français en Syrie, le patron de Didier François, journaliste à Europe 1 enlevé en juin 2013 à Alep, confie son soulagement après dix mois d'angoisse. Même si l'espoir s'était fait plus grandissant ces derniers temps, explique Fabien Namias : "Depuis quelques temps on avait des nouvelles régulières toutes les trois semaines sur le fait qu'ils étaient détenus ensemble, pas isolés, et qu'ils n'avaient pas subi de trop mauvais traitements".

18h39 : Que faut-il retenir de l'actualité à 18 heures ? Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés cette nuit et seront de retour en France ce soir ou demain matin. Leurs familles, amis et collègues sont soulagés et pleurent de joie. Francetv info revient sur les conditions de leur libération.  

• Plusieurs milliers de personnes ont défilé cet après-midi à Nantes au son des cornemuses pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.


•  "Rien n'empêche" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, qui traversent leur pire crise depuis la Guerre froide en raison de la crise en Ukraine. C'est l'avis du président russe Vladimir Poutine, qui va décorer des Russes ayant participé à l'annexion de la Crimée.

Roger Federer a éliminé Novak Djokovic (7-5, 6-2) en demi-finale du tournoi de Monte Carlo. Demain en finale, il retrouvera son compatriote Stanislas Wawrinka. De bon augure pour la Suisse à un mois de Roland Garros.

17h45 : Les quatre journalistes français libérés aujourd'hui à la frontière turque après dix mois de captivité en Syrie seront de retour sur le sol français dimanche "entre 8 heures et 9 heures", selon François Hollande.

16h05 : Voici les informations essentielles de l'après-midi :  Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés cette nuit et seront de retour en France ce soir ou demain matin. Leurs familles, amis et collègues sont soulagés et pleurent de joie. Francetv info revient sur les conditions de leur libération.  

• Un séisme de magnitude 7,5 a été enregistré au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, selon l'USGS, l'institut d'études géologiques des Etats-Unis.

• Plusieurs milliers de personnes ont commencé à défiler cet après-midi à Nantes au son des cornemuses pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.

•  "Rien n'empêche" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, qui traversent leur pire crise depuis la Guerre froide en raison de la crise en Ukraine. C'est l'avis du président russe Vladimir Poutine, qui va décorer des Russes ayant participé à l'annexion de la Crimée. 

15h37 : "Nous sommes heureux qu'ils soient sortis tous les quatre ensemble. C'est une chance énorme et ce soir les larmes seront mélangées au champagne", a de son côté déclaré Patricia Philibert, secrétaire générale de Otages du Monde, également membre du Comité de soutien otages en Syrie. 

15h35 :  "C'est une joie immense, on en pleure." Le PDG d'Europe 1, Denis Olivennes, a fait part de son soulagement après l'annonce de la libération des quatre journalistes, dont Didier François, grand reporter pour la radio.

14h46 :  Ils ont appris la nouvelle par un coup de fil de François Hollande. Les familles, amis et collègues des quatre journalistes libérés sont soulagés, pleurent de joie et racontent à France 2 leurs premiers échanges avec ceux qui leur ont manqué pendant 300 jours.
 
(BERNARD LEBRUN, VALERIE LUCAS, MATHIEU NIEWENGLOVSKI - FRANCE 2)

14h45 :  Si quatre journalistes français viennent d'être libérés, plusieurs de leurs confrères étrangers sont toujours otages en Syrie, "pays le plus dangereux au monde pour la presse" d'après le Comité pour la protection des journalistes. Selon plusieurs grands médias internationaux, plus de 30 reporters sont retenus en Syrie.

14h21 :  Ils sont libres. Les journalistes français Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torres ont été retrouvés près de la frontière turque cette nuit. France 2 fait le point.

(HUGO CLEMENT - FRANCE 2)

14h02 : Vous sortez de table ? Voici un nouveau point sur l'actu à 14 heures : 

Comment ont-ils libérés ? Comment vont-ils et qui sont ces journalistes ? Francetv info résume ce que l'on sait de la libération cette nuit de quatre journalistes français otages en Syrie. Ils sont attendus en France ce soir ou demain matin.


• Le chef du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram a revendiqué l'attentat à la bombe survenu lundi à Abuja, la capitale du Nigeria. Avec un bilan d'au moins 75 morts, il s'agit de l'attaque la plus meurtrière ayant jamais touché la capitale nigériane.

•  La petite Miah, 4 mois et demi, enlevée jeudi soir à Nancy par ses parents et retrouvée cette nuit, "va bien". Selon le procureur de la République de Nancy, "elle a été replacée dans le centre maternel de Nancy où elle vivait". Le couple a été placé en garde à vue. 

•  "Rien n'empêche" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, qui traversent leur pire crise depuis la Guerre froide en raison de la crise en Ukraine. C'est l'avis du président russe Vladimir Poutine, qui va décorer des Russes ayant participé à l'annexion de la Crimée. 

13h18 : Comment ont-ils libérés ? Comment vont-ils et qui sont ces journalistes ? Francetv info résume ce que l'on sait de la libération de quatre journalistes français otages en Syrie.
(DHA / FRANCETV INFO )

13h11 : "Lorsque des journalistes sont muselés, c'est le droit à l'information, pilier de notre démocratie, qui est pris en otage."
 Dans un communiqué, Claude Bartolone  exprime sa "joie" et adresse ses "pensées les plus chaleureuses à Edouard Elias, Didier François, Nicolas Henin et Pierre Torres qui sortent d'une longue et difficile épreuve".

12h54 : Selon les tweets d'un journaliste indépendant, les quatre journalistes français tout juste libérés avaient récemment été regroupés avec d'autres journalistes européens dans une même ville et dans une même maison en Syrie. Ils étaient détenus, affirme-t-il, par le groupe Daesh (Etat islamique en Irak et au Levant). 

12h30 :  Les quatre otages journalistes français sont "sur le point de prendre l'avion du retour" et leur moral "est particulièrement bon", selon le père de Nicolas Hénin, Pierre-Yves Hénin.

12h25 : @jeronimo Il en reste deux. Il s'agit de Serge Lazarevic et Gilberto Rodriguez Leal, actuellement détenus au Sahel.

12h24 : Combien reste-t-il d'otages français dans le monde ?

12h19 : "Ma joie est immense mais je ne croyais tellement pas à une libération rapide que ce matin j'avais fermé mon téléphone." Interrogé par francetv info, Serge July, l'un des animateurs du comité de soutien aux otages exprime son soulagement: "Force est de constater que les efforts du comité ont été payants. Grand merci à tous." 

12h11 : Faisons une courte pause pour faire un point sur l'actu : 
Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres et seront de retour en France ce soir ou dimanche matin. Ils sont en "bonne santé en dépit des conditions très éprouvantes de leur captivité", a annoncé François Hollande. Enlevés en juin 2013, ils ont été retrouvés à la frontière turque. 

•  "Rien n'empêche" la normalisation des relations entre la Russie et l'Occident, qui traversent leur pire crise depuis la Guerre froide en raison de la crise en Ukraine. C'est l'avis du président russe Vladimir Poutine, qui a accordé une interview à la chaîne publique de télévision Rossiya. 

• Le capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud a livré ses première explications. Lui qui n'est pas resté à bord alors que des passagers étaient encore coincés indique avoir retardé l'évacuation du navire pour des raisons de "sécurité".

• L'alerte enlèvement déclenchée après la disparition d'une petite fille de 4 mois et demi, à Nancy, a été levée. La petite Miah a été retrouvée saine et sauve en Moselle cette nuit. 

12h05 :  Les journalistes français seront de retour en France ce soir ou "dimanche matin", selon l'entourage de François Hollande.

12h00 :  Selon l'agence de presse turque Dogan, les quatre journalistes français ont été retrouvés par des soldats turcs à la frontière turque avec la Syrie, ligotés, yeux bandés, cheveux longs et barbus. Ils ont été abandonnés par des hommes inconnus dans la nuit près de la petite ville turque d'Akçakale (sud-est).La patrouille de l'armée turque a, dans un premier temps, cru avoir affaire à des contrebandiers. Mais après avoir remarqué que les hommes parlaient français, elle les a conduits à un poste de police d'Akçakale.


(HURRIYET)

11h57 : Je suis enchantée de cette libération tant attendue.

11h56 : Quelle bonne nouvelle bravo bravo bravo et surtout que les familles soient heureuses.

11h56 : Bon retour parmi nous et surtout parmi vos familles

11h56 :  Dans les commentaires, vous continuez également à vous réjouir de cette libération. 

11h50 : Sur Twitter, les réactions de joie après l'annonce de la libération des quatre journalistes français otages en Syrie se multiplient. Parmi elles, celles du directeur de la rédaction de francetv info, Hervé Brusini, de la ministre Najat Vallaud Belkacem et de la maire PS de Paris Anne Hidalgo. 

11h47 : Sur les images diffusées par le média turc Hurriyet, Didier François, le grand reporter d'Europe 1, remercie les autorités turques car "elles nous ont vraiment aidé" et se dit heureux de "revoir le ciel, de pouvoir marcher et parler librement, je suis vraiment heureux"

11h39 : Le chef de l'Etat "reste préoccupé par le sort des deux autres ressortissants français toujours détenus au Sahel. Il réaffirme son soutien à leurs familles et rappelle sa détermination et la mobilisation sans relâche des services de l’Etat pour obtenir leur libération."

Dans son communiqué, François Hollande n'oublie pas de mentionner les deux otages français toujours détenus au Mali, Serge Lazarevic et Gilberto Rodriguez-Leal.

11h34 : Sur BFMTV, le père du journaliste Nicolas Hénin, Pierre-Yves Hénin, se réjouit de la libération de son fils. "On a seulement pu comprendre que les choses étaient restées compliquées jusqu'au dernier moment", affirme-t-il sur les conditions de cette libération. "Nous pensions que les choses prendraient encore du temps."

11h42 : Le site turc Hurriyet publie une vidéo présentée comme les premières images des quatre journalistes français libres. Ils arborent une longue barbe. Selon plusieurs médias turcs, ils ont été retrouvés à la frontière turque.

11h22 : Super bonne nouvelle, quel soulagement pour les familles !!!

11h22 : On est bien heureux

11h22 : Dans les commentaires, vous vous réjouissez également de la nouvelle de la libération des quatre journalistes français otages en Syrie. 

11h19 : Plusieurs journalistes se réjouissent sur Twitter de la libération de leur quatre confrères otages en Syrie depuis juin 2013. 

11h15 : Voici une photo des quatre journalistes français tout juste libérés. En haut, à gauche, Didier François (grand reporter à Europe 1), en haut à droite Edouard Elias (photographe), en bas à gauche, Pierre Torres (photographe), en bas à droite Nicolas Helin (Journaliste pour Le Point et Arte) 
(AFP)

11h08 :  Dans un communiqué, François Hollande assure que les journalistes sont en bonne santé, "en dépit des conditions très éprouvantes de leur captivité". "Ils rejoindront la France dans les prochaines heures", précise le chef de l’Etat.