Complément d'enquête, France 2

Complément d'enquête. La vie en apparence paisible dans un camp de jihadistes français en Syrie

Le documentaire "Jihad : les recruteurs", diffusé dans "Complément d'enquête", a pour la première fois filmé de l'intérieur le quotidien d'un camp de jihadistes français en Syrie. Les conditions de tournage ont été imposées par un recruteur du jihad français, Omar Omsen.

Femme jihad
Femme jihad (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)

Romain Boutilly, l'auteur du documentaire Jihad : les recruteurs, diffusé jdans "Complément d'enquête", a été contacté par l'un des principaux recruteurs du jihad français : Omar Omsen, dont la mort avait été annoncée l'an dernier.

Un tournage sous la surveillance d'Omar Omsen

Après débat et vérifications, l'équipe a décidé d'envoyer un cameraman local filmer et interviewer le "ressuscité" du jihad et ses combattants. Celui-ci a pu partager leur quotidien, dans des conditions imposées par Omar Omsen. Voici un extrait de ces trois jours d'immersion aux côtés d'un groupe aussi atypique que le "gourou" Omsen. On y découvre une sorte de communauté religieuse qui abrite des familles entières. Une vie de famille en apparence paisible entre de violents combats, un jihad aux faux airs "cool".

FRANCE 2
Sous le soleil syrien, une vingtaine de tentes ont été dressées au milieu des pins, loin des zones de combat. Au cours de ce repas pris à l'ombre des arbres, aucun bruit de tirs ou de bombardement, mais quelques cris d'enfants… des petits Français. On y voit de jeunes jihadistes jouer les pères de famille − à l'écart des femmes, couvertes de la tête aux pieds par un niqab : aucune ne s'exprimera devant la caméra de France 2. Un quotidien strictement régi par la charia, la loi islamique, et rythmé par la prière. Mais aussi par les naissances, les mariages : le camp en vit presque chaque mois. 

A suivre dans Complément d'enquête "Jihad : les recruteurs".