Cet article date de plus de quatre ans.

Bombardements : 58 morts dans une possible attaque chimique en Syrie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Bombardements : 58 morts dans une possible attaque chimique en Syrie
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Un bombardement en Syrie, vraisemblablement à l'arme chimique, a fait 58 morts dans une ville rebelle, dont de nombreux enfants ce mardi 4 avril. Montré du doigt, le régime dément toute implication.

L'attaque s'est produite tôt ce mardi 4 avril au matin à Khan Cheikhoun (Syrie). Lorsque les secouristes arrivent sur place, c'est une scène de carnage qu'ils découvrent. La petite ville vient d'être la cible d'une arme chimique. Les ambulanciers arrosent les victimes avec des jets d'eau pour tenter de les décontaminer. Il y a plusieurs dizaines de morts, des centaines de blessés, dont de nombreux enfants.

Le régime de Bachar Al-Assad accusé

"Dans la rue, dans les maisons, quand je suis arrivé il y avait des morts partout", témoigne un habitant. Selon un expert sollicité par France 2, les symptômes se rapprochent ici de ceux observés après une exposition à un gaz neurotoxique de type sarin. Qui est le responsable de ces massacres perpétrés dans une zone tenue par les rebelles et récemment bombardée par l'armée syrienne ? Très vite, l'opposition et les grandes puissances occidentales accusent le régime de Bachar Al-Assad.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.