République démocratique du Congo : un massacre nocturne fait 36 morts

Trente-six civils ont été assassinés dans la nuit de samedi à dimanche dans le Nord-Kivu en RDC. Dans cette région très troublée d'Afrique, les massacres attribués à des rebelles ougandais se multiplient.

(Le Nord-Kivu, à l'est du pays, est l'une des zones les plus troublées d'Afrique où plusieurs milices locales terrorisent la population. © MaxPPP)

La République démocratique du Congo s'est réveillée sonnée d'une nouvelle nuit de violences. Trente-six personnes ont été tuées à l'arme blanche dans la nuit de samedi à dimanche dans le Nord-Kivu. Cette région située dans l'est de la République démocratique du Congo est en proie à de sanglants conflits armés et confessionnels depuis une décennie.

Les autorités locales, l'ONU et de nombreux experts y voient la marque des rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées présents dans l'est de la RDC et multipliant les exactions contre les civils. 

Depuis le début du mois d'octobre, près de 250 personnes ont été massacrées dans des circonstances similaires dans le Nord-Kivu.