Cet article date de plus de huit ans.

Québec : toujours autant de mystère autour de l'explosion du train

Le premier bilan officiel de l'explosion d'un train transportant du pétrole est de cinq morts et une quarantaine de disparus. Les pompiers ont annoncé, près de 48h après l'explosion, qu'ils avaient réussi à éteindre les flammes. La compagnie propriétaire du train explique que les wagons se sont détachés tout seuls. Des témoins parlent d'un incendie avant le déraillement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Christinne Muschi Reuters)

Au Québec, à Lac-Mégantic, la
police donne pour la première fois un bilan. Cinq morts et un quarantaine de disparues, précisant que ces chiffres
pourraient évoluer à la hausse ou à la baisse. Samedi, un train transportant des
citernes de pétrole brut a explosé. Ce dimanche, les secours arrivent tout juste
à s'approcher du lieu de l'explosion. Les pompiersont annoncé près de 48h après l'explosion avoir enfin éteint les flammes. 

►►► EN IMAGES | L'explosion d'un
train dans le centre-ville de Lac-Mégantic, au Québec

Les enquêteurs et les sauveteurs tentent de
dresser un bilan, mais la situation est très délicate. Les corps sont "dans
un état de brûlure avancée
", ce qui "complexifie l'identification ",
selon une responsable du Bureau du médecin légiste, précisant : Il "n'est pas
impossible, compte tenu de l'intensité du brasier
", que certaines victimes
ne puissent pas être identifiées.

"Ce sera une catastrophe, on le sait " a
déclaré le préfet de la région de Lac-Mégantic. "On a repris le contrôle sur la
majorité des wagons. Il en reste seulement deux à éteindre
", mais ceux-ci
restent "dangereux " et risquent encore d'exploser, a-t-il dit.

Mauvais entretien, accident, erreur humaine ?

La compagnie ferroviaire
laisse entendre que les wagons se sont détachés tout seuls. Le convoi était
immobilisé dans le village voisin de Nantes pour effectuer un changement d'équipe.

Pour une raison inconnu,
il s'est "mis à avancer, à bouger dans la pente le conduisant jusqu'à
Lac-Mégantic
", alors que les systèmes de freinage étaient pourtant activés,
a expliqué Christophe Journet, porte-parole de la compagnie propriétaire du
train.

Des témoins rencontrés par l'envoyée spéciale de France Info , Pascale
Guéricolas, expliquent "qu'une heure et demie avant l'explosion ",
ils avaient observé "l'incendie d'une locomotive ". Ils parlent d'une
fumée "très âcre, qui ressemble peut-être à du pétrole embrasé ".

Ces témoins parlent également du "mauvais entretien de la voie qui
traverse la ville et du fait qu'il y a de plus en plus souvent, des convois
chargés de pétrole qui traversent le village
". En Amérique du Nord, le
nombre de trains transportant du pétrole a été multiplié par 25 en quatre ans. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.