Cet article date de plus de trois ans.

Yémen : les forces séparatistes ont pris le contrôle de la quasi-totalité d'Aden, deuxième ville du pays

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Les séparatistes sud-yéménites ont pris le contrôle mardi de la quasi-totalité d'Aden, deuxième ville du Yémen, après deux jours de combats meurtriers contre les fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi.

Le calme est revenu à Aden après ces 48 heures de violents combats, souvent à l’arme lourde, qui ont poussé les habitants à rester terrés chez eux. Les séparatistes, qui ont acheminé des renforts de plusieurs régions, ont pris la ville en étau avant d’avancer sous le feu des forces loyales au président Aben Abd-Rabbou Mansour Hadi, et de prendre le contrôle de la quasi-totalité de la ville. Ils se sont arrêtés à moins de 500 mètres de l’enclave près du port où se trouve le palais présidentiel, hautement sécurisé, dernier secteur de la ville encore sous contrôle des forces gouvernementales.

>>> Expliquez-nous... La guerre au Yémen

Appel à la médiation 

Le président Hadi, exilé à Riyad, a appelé à une médiation sous l’égide de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, par un des deux camps. Les deux pays du Golfe tentent de trouver une issue à cette crise afin d’éviter un embrasement général dans cette région stratégique car traversée par le détroit de Bab al-Mandab, là où transite une grande partie du trafic maritime mondial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.