Yémen : le Français Alain Goma a été libéré après quatre mois et demi de captivité

Ce navigateur amateur était détenu depuis le 3 juin par les rebelles houthis, qui contrôlent la capitale Sanaa, où il avait été transféré.

Le navigateur amateur français Alain Goma.
Le navigateur amateur français Alain Goma. (ALAIN GOMA COMITE DE SOUTIEN)

Il était retenu au Yémen depuis juin. Le Francais Alain Goma a été "libéré aujourd'hui", a annoncé, mardi 16 octobre, la présidence de la République. Saluant l'aide des autorités d'Oman et d'Arabie saoudite, l'Elysée a précisé que le quinquagénaire serait "prochainement de retour en France".

Ce navigateur amateur, un ancien agent commercial originaire de Béziers (Hérault), avait été arrêté le 3 juin alors qu'il rejoignait le port d'Hodeida à bord de son voilier, le Jehol 2, pour se réapprovisionner en eau. Il était depuis détenu par les rebelles houthis, soutenus par l'Iran, qui contrôlent Hodeida ainsi que la capitale Sanaa, où il avait été transféré.

Détenu ou otage ?

Alain Goma avait pu joindre deux fois sa famille par téléphone, le 8 août et le 4 septembre, et avait reçu, en juillet, la visite d'un ambassadeur de France, selon sa sœur. Cette dernière avait lancé un appel au gouvernement, en septembre, pour que son frère ne soit pas oublié par les autorités. Elle déplorait recevoir très peu d'informations du ministère des Affaires étrangères, qui le considérait comme un détenu.

"Pour moi, c'est une évidence qu'il s'agit d'un otage, qui fait les frais d'une situation extrêmement compliqué", estimait, pour sa part, le député LREM de Haute-Garonne Sébastien Nadot.