Yémen : l'Arabie saoudite autorise l'évacuation de Houthis blessés avant les pourparlers de paix

La question de l'évacuation d'insurgés blessés avait été à l'origine de l'échec de pourparlers à Genève en septembre. Cette initiative de la coalition vise à rassurer les Houthis avant les prochains pourparlers de paix prévus en Suède.

Un homme blessé après des clashs entre les forces yéménites progouvernementales et les rebelles Houthis à Taiz au Yémen, le 21 mars 2016. 
Un homme blessé après des clashs entre les forces yéménites progouvernementales et les rebelles Houthis à Taiz au Yémen, le 21 mars 2016.  (ABDULNASSER ALSEDDIK / ANADOLU AGENCY)

Les rebelles Houthis ont pu évacuer 50 de leurs combattants blessés à bord d'un avion affrété par l'ONU vers Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où l'agence officielle Ona a annoncé leur arrivée, lundi 3 décembre. Cette initiative vise à accélérer la tenue de pourparlers pour mettre fin à plus de trois ans de guerre au Yémen entre le camp progouvernemental, appuyé notamment par l'Arabie saoudite, et les Houthis.

La question de l'évacuation d'insurgés blessés avait été à l'origine de l'échec de pourparlers en septembre à Genève. Les Houthis avaient accusé l'Arabie saoudite, qui contrôle l'espace aérien yéménite, d'avoir empêché le départ de blessés et de ne pas avoir donné de garanties pour le voyage en toute sécurité de la délégation rebelle.

Selon une source onusienne, il est également question de la réouverture prochaine de l'aéroport international de Sanaa, fermé depuis trois ans en raison de la guerre qui ravage ce pays et qui a épuisé et affamé la population.